Newsletter

 

Chercher

Dans l'Agenda

<<  Octobre 2017  >>
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
        1
  2  3  4  5  6  7  8
  9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Résumé des cours

Complément d’anatomie humaine fonctionnelle et palpatoire
P. Duby, Fr. Lafosse
La palpation des régions, la recherche manuelle des éléments anatomiques et de leurs rapports fonctionnels ont pour but de sensibiliser la main à la pratique ostéopathique.
Elle permettra d’asseoir la pratique manipulative sur des bases anatomo-physiologiques et d’initier à l’écoute fonctionnelle.

Compléments de biomécanique y compris la physiologie articulaire
C. Balestra, P. Klein, T. Snoeck
Application des notions de cinématique aux articulations.
Influence de la géométrie des surfaces articulaires et des ligaments sur le mouvement.
Etude des bras de leviers de différents muscles du membre inférieur.
Comportement mécanique des différents segments osseux: fémur, cadre tibio-péronier, os du pied.
Physiologie des articulations intrinsèques du bassin, de la hanche, du genou, de la tibio-tarsienne et des articulations du pied.
La marche humaine cinématique et cinétique dans les trois plans.
Importance des muscles bi-articulaires.
Cinématique spécifique des articulations du membre supérieur.
Myocinésiologie de la ceinture scapulaire et de l’épaule.
Physiologie des articulations du membre supérieur.
Rôle de la membrane interosseuse.
L’avant-bras considéré comme une poutre composite.
Introduction à la biomécanique du tissu conjonctif.
Biomécanique de la colonne vertébrale dans son ensemble.
Biomécanique du disque intervertébral et de l’unité fonctionnelle du couple disco-vertébral.
La colonne lombaire, la colonne dorsale et la cage thoracique, la colonne cervicale.
Biomécanique des écoulements vasculaires et traveaux pratiques.

Neurophysiologie du mouvement.
G. Cheron, A. Bengoetxea
Ce cours s’articule autour de la physiologie des réflexes et des processus de contrôle du mouvement. Les concepts modernes incluant la théorie du programme moteur, la théorie du point d ‘équilibre, la recherche des invariants moteurs, les lois d’organisation du mouvement, les stratégies neuro-motrices, les coordinations, le contrôle de la posture et de la locomotion seront abordés ainsi que les expériences de base sur lesquelles ces concepts ont été élaborés.
Les techniques de la neurophysiologie du mouvement incluant la méthodeélectromyographique, l’analyse par cross-relation, l’analyse en composante principale et les techniques neuro-mimétiques par les réseaux de neurones artificiels seront envisagées.
Les aspects physiopathologiques des grands syndromes moteurs tel que la maladie de Parkinson, les troubles cérébelleux, le syndrome pyramidal et la spasticité seront envisagés tant sur le plan des processus inducteurs, y compris les processus de plasticité, que celui de la théorie du contrôle moteur.

Compléments de pathologie et de sémiologie médicale.
Clinique médicale.

J. Geurts, J.M. Lambermont, D. Feltesse, F. Janssens, Th. Von Waldburg

Pathologie, sémiologie du système digestif, y compris le recours aux examens cliniques Pathologie, sémiologie de l’appareil locomoteur, orthopédie et traumatologie en médecine du sport.
Pathologie, sémiologie du système cardiorespiratoire.
Introduction à l’immunologie fondamentale, l’immunité non spécifique et spécifique, système HLA. , Mécanisme de l’inflammation et de la réponse immunitaire.
Immunomodulation et immunopathologie, intérêts des examens complémentaires.
Etudes des grands syndromes immunopathologiques en particulier dans les maladies ostéo-articulaires.
Sémiopathologie de la sphère O.R.L.
Anamnèse et examen clinique médical du patient en consultation générale, diagnostic d’indication et d’exclusion ostéopathique.

Complément de physiologie appliquée.
Ph. Ratio
Révision de la physiologie par système cardio-respiratoire, digestif, rénal etc. implication sur l’abord ostéopathique.

Embryologie et compléments de phylogenèse
M. Damoiseau, P. Duby
Morphologie des gamètes au moment de la fécondation et gamatogénèse. Insémination et fécondation.
Formation de blastocyte, la nidation.
Gastrulation et neurulation.
Evolution des formes extérieures de l’embryon.
Les annexes embryonnaires.
Introduction à l’organogenèse.
L’embryon à la fin du premier mois.
Organogenèse de l’appareil locomoteur, du système cardio-vasculaire, de l’appareil respiratoire, du système uro-génital, du système nerveux.

Endocrinologie
Jean-Michel Lambermont
Définition d’une hormone, du système endocrinien et fonctionnement de celui-ci.
Hypothalamus et régulations hormonales.
L’hypophyse : antéhypophyse et posthypophyse.
La thyroïde.
Insuline et métabolisme des hydrates de carbone.
Les surrénales : corticosurrénales et médullosurrénales.
Les parathyroïdes.
Hormones sexuelles : testicules et ovaires.
Pathologie et sémiologie des glandes endocrines

Interprétation des examens biologiques
Luc Decuyper
- Mise en place des paramètres d’interprétation
Hématologie, coagulation
Biochimie : - protéines
- Enzymes
- lipides et lipoprotéines
- autres : ions
- examens des urines, calculs rénaux.
Immunologie
Hormones endocrinologie : - diabète sucré
- grossesse
- glande thyroïde
- cortisol
- autres hormones
Microbiologie
- Examens biochimiques dans les pathologies internes
- infarctus du myocarde
- examens biochimiques du foie
- hypertension artérielle
- pathologies rhumatismales
- marqueurs tumoraux
- Interprétation de protocoles
et corrélation avec des cas cliniques.

Radiologie et imagerie médicale.
J.Alexiou, D Moschopoulos
Principes généraux concernant les rayonnements X.
Radiologie osseuse normale de l’enfant, de l’adulte et du vieillard.
Pathologie générale des os.
Radiologie normale et pathologie de la colonne, du bassin, de la cage thoracique et des membres (tomodensitométrie comprise).
Radiologie conventionnelle et tomodensitométrie du crâne et de l’encéphale.

Eléments de sémiologie pédiatrique.
M. Landsberg, D. Lebrun
Croissance et développement staturo-pondéral
Besoins alimentaires
Installation et précarité du système immunitaire
Dérapage dans la mise en route des grandes fonctions
Fièvres de l’enfant
Douleurs abdominales du grand enfant
Boiterie de l’enfant, Intoxications de l’enfant,
Sommeil de l’enfant, Urgences en pédiatrie
Enfant énurétique

Principes de psychosomatique, Principes de psychiatrie.
P. Goossens, 
Définition et historique.
Personnalité psychosomatique.
Du trouble fonctionnel à la maladie.
Stress, immunité et maladie.
La douleur.
Approche diagnostique et thérapeutique.
Etude des syndromes cliniques :
Troubles schizophréniques et paranoïaques, affectifs.
Etude des syndromes cliniques : troubles schizophréniques et paranoïaques, affectifs (bipolaire, dépressif)
anxieux (névrose phobique, névrose d’angoisse), factices et somatoforme (somatisation, conversion, douleur, psychogène, névrose hypochondriaque).

Psychologie appliquée à la relation thérapeutique.
P. Goossens
Définition. Notion de transfert et contre-transfert.
Le toucher et son impact.
Le processus relationnel thérapeutique
Pièges relationnels et résolutions.

Gestion professionnelle et déontologie.
L. Collard,
L’accueil, le contact et la relation au patient.
Gestion du temps, de l’agenda et des tâches.
Notions de communication.
Comptabilité, fiscalité, obligations professionnelles.
Déontologie ; serment des ostéopathes, rapport avec les patients, les confrères, le corps médical, la collectivité.

Nutrition et Diététique
S. Balon-Perin
Nutrition et équilibre hormonal chez la femme.
Rôle de la digestion dans le maintien de la santé, écosystème intestinal.
Nutrition et système neurovégétatif, spasmophilie, fibromyalgie, syndrome de fatigue chronique.
Comportement alimentaire et inflammation, dégénérescence du tissu conjonctif.
Attitude à avoir pour optimiser ses résultats thérapeutiques par la nutrition.

Philosophie, présupposés anthropologiques et archétypes, symbolisme du corps.
J. Burnotte
Médecine,Ostéopathie, Arts et Sciences entretiennent des rapports que seule l’histoire de la raison permet d’éclairer. Ce cours d’épistémologie et de philosophie des sciences, par un voyage des origines de la pensée occidentale à la conception moderne des sciences expérimentales, fait découvrir les diverses conceptions de la « Vérité » et de la
connaissance de l’univers, qui influencèrent entre autres la pensée médicale.
Suit une réflexion sur les relations que peut ou doit entretenir l’Ostéopathie avec le monde de la recherche scientifique.
Ainsi qu’une étude des conceptions philosophiques propres à l’Ostéopathie. Serontégalement abordés les présupposés anthropologiques et le symbolisme du corps humain.

Eléments d’histoire de la Médecine et en particulier de la Médecine Ostéopathique.
R. Molinari
Il s’agit d’un parcours du monde des idées et des faits en Médecine dans leurs contextes socioculturels, de l’an 2000 avant JC à ce jour.
Et ce, avec un arrêt particulier au XIXème siècle, celui d’A.T. STILL fondateur de la Médecine Ostéopathique

Méthodologie de la recherche et suivi des travaux de fin d’étude.
Constantino Balestra
Population et échantillon. Choix et typologies des données. Utilisation et interprétation des tests statistiques. Déontologie de la recherche.

Méthodologie de la pratique ostéopathique
St. Boffa, J. Burnotte, F. Buset, B. Chatelle,  B. Deconinck,
S. Florin, R. Lorilleux, B. Minodier, R. Molinari, 
  D. Rodano, M.B. Surny
Et les enseignants de l’European School Of Osteopathy.

Elle répond aux orientations directrices de l'enseignement du collège quant à l’unification des principes de la science, de l'art et de la philosophie dans la praxis.
Le but du traitement ostéopathique est de normaliser la dysfonction somatique. Cette dernière s'exprime par une altération de la mobilité tissulaire qui affecte les trois grands liens qui unifient l'organisme ; le lien mécanique, le lien neurologique et le lien fluidique (ou circulatoire).
L'ostéopathie dispose d'un très large arsenal de techniques permettant de corriger la dysfonction somatique. L'originalité de chacune de ces techniques est d'aborder la dysfonction de façon prépondérante, sous l'angle d'un lien, tout en ayant une action indirecte sur les deux autres.
Les différentes approches enseignées dans le cours de méthodologie peuvent être regroupées, suivant le regard conceptuel qu'elles posent sur la dysfonction somatique, en trois grands groupes : approche parieto-viscérale, viscero-pariétale et cranio-sacré ; chaque groupe pouvant être abordé par diverses techniques.

• Traitement général ostéopathique ( G. O. T. )
A la fois diagnostic et traitement, il a été mis au point à Londres par J.M. Littlejohn D.O..
Véritable « réharmonisation rythmique », il améliore la mobilité, restaure l'équilibre tonique myofascial et stimule la circulation.

• Technique structurelle myotensive
Mise au point par Fred Mitchell SR, D.O., FAAO cette méthode de conception mécanique est très analytique dans son diagnostic et sa thérapeutique. Elle consiste à inverser analytiquement dans les trois plans de l'espace, les composantes de la dysfonction somatique en utilisant l'énergie de la contraction musculaire (muscle énergy technique M.E.T.) comme vecteur actif de la correction.

• Technique structurelle manipulative
Basée sur un diagnostic articulaire de mobilité, la technique manipulatrice utilise comme mode de correction un « thrust » mouvement bref à haute vélocité, suivant une composante du mouvement articulaire, les autres étant utilisées pour la mise en position aux confins de la barrière motrice.

• Technique manipulative fonctionnelle.
Cette approche à la frontière du structurel et du fonctionnel utilise également le thrust H.V.T. suivant une composante mineure du mouvement articulaire, mais la barrière motrice est construite de toute pièce au voisinage de la position neutre par recrutement sectoriel des multiples composantes du mouvement.

• Les techniques fonctionnelles
Elles ont été baptisées ainsi par Harold Hoover D.O..
Ce sont des techniques non intrusives qui cherchent la correction spontanée et où toute manoeuvre est contrôlée par les réponses physiologiques dans la zone traitée.
L'approche de ces techniques demande une éducation palpatoire spécifique.
Plusieurs techniques sont étudiées, celles W.G. Sutherland, de Hoover, Becker, Jonhston, etc.

En plus de ces techniques seront aussi enseignées ;

♦ Correction spontanée par mise en position.
Elaborée par L.H. Jones, D.O. F.A.A.O. cette approche fonctionnelle permet une réharmonisation des informations proprioceptives des segments en dysfonction par une mise en position analytiquement contrôlée à l'aide d'un point myofascial informateur.

♦ Technique de Webster, D.O.
Celle-ci envisage l’étage vertébral comme un trépied et prends appui, suivant une méthode et un ordre précis sur chacun des pieds pour lever la restriction.

♦ Equilibration des tensions ligamentaires réciproques (Balanced ligamentous tension, B.L.T.)
Cette approche fonctionnelle due à W.G. Sutherland, élève direct de A. T. Still, consiste à obtenir une normalisation de la dysfonction somatique en recherchant le point d'équilibre entre les ligaments et membranes de tensions réciproques autour d'un ensemble articulaire.

• Techniques fasciales
Le traitement des fascias permet de restaurer la mobilité en agissant sur les plans de glissement des enveloppes fasciales suivant une approche globale de l'individu.
Elle est enseignée principalement suivant la technique du Dr A.G. CHILA D.O. F.A.A.O. et aussi suivant d'autres méthodes notamment celle du Dr W. NEIDNER, D.O.

• Ostéopathie du contenu thoracique et abdominal
L'ostéopathie des viscères consiste en la mobilisation de ceux-ci par l'intermédiaire de leurs surfaces de glissement.
Les techniques consistent en mobilisations physiologiques, non douloureuses dans le but de restaurer l'équilibre des pressions entre les organes sous -et sus diaphragmatiques.
Cette restauration du différentiel de pression facilite le flux sanguin et lymphatique et permet de diminuer l'impact pathologique de la pesanteur.
Une attention toute particulière est apportée à la sémiologie et au diagnostic d'exclusion.
Différents tests cliniques sont systématiquement pratiqués avant toute mobilisation.
L'ostéopathie viscérale est intégrée dans l'approche générale du corps, par ses rapports neurologiques, fluidiques et mécaniques.

• Ostéopathie dans le concept cranio-sacré.
Cette approche sensible et intuitive de l'ostéopathie fait appel à un modèle explicatif qui permet de partager l'expérience clinique dans le domaine des investigations membranaires, fluidiques et énergétiques du corps humain.
Elle tient compte de la dimension psychoaffective et spirituelle du patient, met l'accent sur la qualité et la symbolique du toucher, ainsi que sur la relation thérapeutique. Ces aspects sont abordés dans le cours de philosophie et de psychologie.