Incidence de la technique de sutherland adaptée au ligt inguinal et d’un traitement ostéopathique sur les paramètres hémodynamiques de l’artère fémorale - 02.07.2011

Propos : Certains auteurs laissent supposer un effet
compressif du ligament inguinal sur les éléments vasculo-nerveux pouvant
entraîner des symptômes dans le membre inférieur. Cependant aucune étude
recherchée dans la littérature n’a pu confirmer leur hypothèse.

Objectifs : Etude des modifications hémodynamiques de
l’artère fémorale (diamètre, section, vitesse
d’écoulement
) par échographie-doppler suite à l’application de la technique
de Sutherland sur le ligament inguinal, comparativement aux effets d’un
traitement ostéopathique.

Méthode : Sur une population de 20 sujets sains (âge
moyen : 22 ans), nous avons reproduit une situation de compression de
l’artère fémorale. Après avoir appliqué la technique de Sutherland (N= 20) et
le traitement ostéopathique (N=10), nous avons mesuré leur répercussion
hémodynamique.

Résultats : Dans chacune des deux approches, l’analyse des
résultats obtenus ne montre aucune modification statistiquement significative
des paramètres étudiés.